Sexualité taoïste et prévention

Nicole Tremblay, Acupuncteure et professeure senior du Universal Tao

 Les pratiques taoïstes permettent de prévenir les manifestations négatives de la vie sexuelle : les règles abondantes et douloureuses, l’infertilité, la ménopause, l’andropause, les cancers du sein et de la prostate, les dérèglements hormonaux et le vieillissement.

La sexualité ne permet pas seulement de procurer du plaisir et d’engendrer la vie mais aussi de conserver et d’augmenter les énergies des glandes, des organes et des divers systèmes du corps, ce qui permet de prévenir et de soulager diverses maladies, de vivre en santé, jeune et heureux.

Les règles abondantes et douloureuses

Les énergies de la rate sont comme la terre et endiguent les liquides dont le sang comme des barrages. Lorsque ces énergies sont fortes, le barrage est solide et le sang est contenu. Lorsque ces énergies sont faibles, le barrage est fragile et les liquides débordent, c’est la débâcle. Le sang est abondant et les menstruations durent longtemps, c’est-à-dire plus de trois jours.

Les douleurs menstruelles sont souvent dues au blocage et à la mauvaise circulation de l’énergie et du sang dans l’abdomen, le sang est plus foncé et plus épais, il y a sécheresse du sang par absence ou manque d’énergie Yin.

Les exercices sexuels taoïstes avec ou sans partenaire permettent d’activer le bas ventre, de renforcer les trois canaux d’énergie Yin du bas du corps (Rein, Rate et Foie), de soutenir le périnée et de contenir le Yin et le sang. Ces pratiques permettent aussi de faire cesser les menstruations.

L’infertilité

Les exercices sexuels taoïstes peuvent aussi aider les femmes à être plus fertiles en rendant les ovules plus actifs, plus remplis d’hormones. Par l’arrêt volontaire des menstruations, l’énergie des glandes retourne dans l’ovule actif et le garde vivant tout en soutirant son énergie et en la redistribuant dans les autres glandes et organes du corps. Le niveau vibratoire ou d’énergie du corps augmente par le fait même et rend la femme plus énergique, plus fertile. Les ovules ainsi conservés permettent aussi d’augmenter la vitalité et la longévité.

Pour les hommes, les exercices sexuels taoïstes permettent de soutirer l’énergie sexuelle du sperme et de la conserver en la distribuant dans les autres glandes et dans les organes du corps. Au lieu de perdre l’énergie sexuelle par l’éjaculation, l’homme apprend à récupérer cette énergie et à s’en servir pour augmenter sa force, sa vitalité et son pouvoir de procréation, de création et de guérison.

Lorsque les partenaires décident d’engendrer la vie, ils le décident en toute lucidité et l’homme utilise l’énergie sexuelle pour émettre le sperme et féconder l’ovule aux jours propices pour engendrer. Ces pratiques taoïstes aident plusieurs couples à sortir de la souffrance, de l’attente et du découragement quand l’engendrement de l’enfant qui ne se produit pas malgré de nombreuses tentatives.

La ménopause

Dans notre culture occidentale, la ménopause est une fatalité, nul n’y échappe, c’est le processus normal de vieillissement. Pour les taoïstes et plusieurs asiatiques, cet arrêt de la production des ovules qui entraîne une baisse de vitalité, les émotions négatives, la dépression, la perte de désir sexuel, n’est pas souhaitable. Après la ménopause, pour contrer cet état de baisse hormonale, il faut apprendre comment faire sienne les énergies externes (Ciel-Terre-Homme) et les conserver dans le corps pour réactiver la vitalité originale. Avant la ménopause, il est essentiel de prévenir les effets de la baisse hormonale, en soutirant et en recyclant l’énergie des ovules, et ce, chaque jour du mois et de faire circuler cette énergie sexuelle dans l’Orbite ou le petit cycle cosmique pour activer les sept glandes et les cinq organes.

L’andropause

Chez l’homme, la baisse de production du sperme entraîne aussi des effets négatifs : manque de vigueur sexuelle, fatigue, baisse de libido et du désir. La prise de médicaments comme le viagra, active le désir et la vigueur tout en accélérant la retrait et la perte des énergies des glandes et des  organes. Après un certain temps, l’énergie des reins s’abaisse et le cœur manque le ballant de l ‘énergie des reins pour contrecarrer l’effet d’excès du cœur. D’où le danger de consommer ces pilules. Au lieu, il est plus naturel et efficace de soutirer et de recycler l’énergie du sperme pour la conserver et la distribuer dans tout le corps. Ceci entraîne au bout de quelques mois de pratique de distribution de l’énergie sexuelle, stimulée ou non, dans les diverses parties du corps, une augmentation de la vigueur générale et de la force de l’énergie des reins.

Le cancer du sein et de la prostate

Les divers cancers seraient le résultat d’un blocage de l’énergie, ce qui entraînerait un amas de matière ou de cellules lequel n’étant pas délogé par manque ou lenteur de l’énergie, s’accumulerait davantage. Ceci créerait une zone de tension et de sur activation cellulaires, encapsulée par l’énergie, pour entourer les cellules qui se ramassent en boule et empêcher leur diffusion dans d’autres zones du corps. Si l’amas, le kyste ou la zone de cellules cancéreuses sont enlevés à temps et que l’énergie reprend son cours normal, la guérison devient possible.

Suite à des émotions négatives, à la séparation, au divorce, au décès, il arrive souvent que le manque de pratiques sexuelles diminue la stimulation des hormones et l’activation des zones où il y a danger de stagnation ou de blocage d’énergie : les seins et la prostate.

Les taoïstes ont mis au point des pratiques, à faire seul ou en couple, de massage des seins et du pénis et d’activation du vagin et de la prostate pour éviter de laisser stagner l’énergie sexuelle et de la faire circuler dans tout le corps pour amplifier la fréquence vibratoire du corps et prévenir les « cent maladies » et peut-être bien le cancer.

Les dérèglements hormonaux

Lorsque l’énergie sexuelle diminue dans la zone sexuelle, il commence à manquer d’énergie pour nourrir les autres glandes du corps. Ainsi lorsque les femmes connaissent un baisse des hormones sexuelles, celles-ci ne peuvent plus activer les autres glandes du cerveau comme la pinéale qui cesse de sécréter la mélatonine provoquant ainsi l’insomnie et la dépression. Les autres glandes qui suivent  comme la pituitaire n’est plus nourrie et ce manque entraîne la baisse de concentration et d’attention, par conséquent la thyroïde subit aussi des dérèglements d’hyper ou d’hypothyroïdie. Et une autre conséquence serait les dérèglements du pancréas et les déséquilibres des sucres dans le sang. Ces interactions négatives peuvent être prévenues par le pratique de l’Orbite Microcosmique ou la circulation en boucle des énergies externes et internes qui équilibrent tout le corps et prévient les maladies.

Le vieillissement

Pour les taoïstes, la baisse de l’énergie des glandes du cerveau déclenche le processus de vieillissement. Lorsque ces deux glandes du cerveau la pinéale et la pituitaire sont fortes, elles créent l’effet rayon laser et permettent d’augmenter la clairvoyance. Quand il n’y a plus assez de vitalité sexuelle à transférer dans les glandes pinéale et pituitaire, celles-ci n’ont plus la force de se marier et d’engendrer de nouvelles cellules. C’est alors que les cellules donnent l’ordre de cesser l’activation de ces glandes et de mettre en branle le processus de vieillissement. Ceci serait-il à la source de la maladie d’Alzheimer qui cause des « trous de mémoire »? En transférant l’énergie sexuelle au cerveau par les pratiques de méditation, les taoïstes ont trouvé une réponse au ralentissement et même à l’arrêt du vieillissement, c’est pourquoi ils parlent de longévité.

Pour eux « le but du coït est d’équilibrer les énergies, d’apaiser le cœur et de renforcer la volonté »…pour atteindre la clarté de l’esprit et un bien-être profond (Su Nü Jing). C’est pourquoi un immortel taoïste se nommait Lao Tseu ou le « jeune vieux », car il savait conserver et transformer son essence vitale.

Venez apprendre ces pratiques de respect de vous-mêmes et de la vie, à conserver, à transformer votre essence vitale en énergie pour vivre en santé, jeune et heureux.

Ó Nicole Tremblay, Ph.D., Acu., tous droits réservés , 15-10-08, corr. 23-10-08

 

 
 

Une sélection d'articles sur le Tao de la santé
 

 Le Chi Kung de la chemise de fer
 L'automassage taoïste : activez votre énergie vitale

 L’acupuncture, des origines qui remontent à plus de 2000 ans

 L’Orbite Microcosmique : la circulation d’énergie.

 Les émotions négatives sont recyclables en énergie vitale

 L’hypnose et la méditation

 Les émotions des organes et le massage Chi Nei Tsang

 Kan (Eau) et LI (Feu) :
 La méditation taoïste et Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

 Recyclons nos émotions négatives par les six sons de la santé

 Régénérer la moelle des os avec l’énergie sexuelle

 Sexualité : le Tantra et Tao

 Le Tai Chi Chi Kung

 Tao de la relaxation

 Tao des émotions, l’art de la transformation

 Psychologie chinoise Yang Shen et points d’acupuncture

 Le Secret de la Fleur d’Or : respiration continue « air sans fin »

 Fusion des cinq éléments ou la perle lumineuse
 Chi Kung poids santé, jeu du Yin et du Yang
 Les mains et le massage Tao ou massage du ventre
  Sexualité taoïste et prévention
  Chi Kung Poids Santé et Tao de l'alimentation
  Anxiété et méditation
  Perle de lumière, Prière Stunami Japon
 Méditation Tao


Nicole Tremblay est membre de l’Ordre des acupuncteurs depuis 1987 et docteure en psychologie depuis 1990. Formée en psychanalyse de Jung, elle est également membre de la Société québécoise d’hypnose depuis 1990 et de la Transcultural Society for Clinical Meditation depuis 1996. Professeure certifiée du Universal Tao Center de Maître Mantak Chia, elle enseigne, depuis 1989, la méditation taoïste. Elle exerce en cabinet privé depuis 1983, en plus d'écrire et de donner des conférences. Elle a publié aux éditions Québecor : Le Tao de l'alimentation ainsi que le Tao de l'énergie et Le Tao des émotions. Elle rédige actuellement le livre Le Tao de la sexualité.

 

 

 

 



   Modifiée le 21/11/2011